Analyse et conjoncture économique de la région Bretagne

Le crédit bancaire en Bretagne se reprend après le glissage de 2008-2009. Le crédit immobilier est au cœur de cette dynamique, tandis que le crédit investissement se stabilise.


Crédit bancaire en Bretagne : reprise pour le crédit immobilier
Le crédit bancaire se reprend début 2010 dans la région Bretagne après le fort coup de frein de 2008 et 2009. Le rebond est principalement porté par le crédit immobilier, dont la hausse sur un an revient à +4,2 % en mars 2010. Ainsi, depuis novembre dernier la tendance pour l’évolution du crédit à l’habitat est à nouveau à la hausse (cf. graphique). En mars, l’encours a atteint 10,1 milliards €. Cette reprise est à relier à la reprise observée sur le marché immobilier breton. Toutefois, il faut noter que ceci profite plus au logement ancien qu’au logement neuf, donc que l’impulsion pour la croissance en est réduite.

Crédit bancaire en Bretagne : reprise pour le crédit immobilier
Pour le crédit investissement (23,7 milliards € en mars 2010 en Bretagne), l’évolution est désormais stabilisée même si on n’observe pas encore de signes de reprise. Mais le maintien d’un rythme de progression de 5 % sur un an est une bonne nouvelle pour l’investissement des entreprises en Bretagne. Pour les crédits de trésorerie (mélangeant ménages et entreprises), l’évolution reste négative, avec -2,7 % en mars 2010. Mais on s’éloigne rapidement des plus bas touchés en octobre dernier (-9 %).

Au final, le flux de crédit est sur une bonne tendance en Bretagne. Toutefois, la reprise est encore trop localisée dans le crédit immobilier, lui-même trop focalisé sur l’achat de logements anciens. Ainsi, l’effet d’entraînement pour l’activité économique dans la région est actuellement faible. A suivre donc…

Bretagne Economie - Vendredi 28 Mai 2010