Coût du Travail en France


Analyse graphique du coût du travail en France suivant les secteurs (industrie, services, construction) mais aussi distinguant l'évolution du coût lié à la rémunération brute des salariés seule et celle des salaires et des charges.



Evolution des salaires et des charges : principaux indicateurs du coût du travail en France

Coût du Travail en France
Suivez l'évolution du coût du travail en France pour l'ensemble des entreprises et par secteurs (industrie, construction, services marchands) à l'aide des principales statistiques officielles (Insee). En France, le coût du travail pour les entreprises est lié à la fois à l’évolution des salaires bruts et à celles des charges patronales pesant sur ces salaires.

Cette décomposition se retrouve dans les graphiques ci-dessous.

Tableau de Bord sur le coût du travail pour les entreprises de l'industrie, de la construction et des services en France


Variation du coût du travail : principaux éléments à retenir

L’évolution du poids des salaires bruts pour les entreprises est relativement proche entre secteurs, avec une progression moyenne autour de 3 % par an depuis 2000. Attention, il s’agit de l’évolution du coût lié à la rémunération brut pour les entreprises (emplois x salaires) et non de l’évolution du salaire moyen sur cette période. Au cours des 10 dernières années, la variation est restée très proche de la moyenne mis à part au tout début des années 2000 et en 2009.

Dans le premier cas, la modération salariale n’avait pas encore été généralisée à l’ensemble des entreprises. En 2009, les licenciements liés à la Grande Récession et la modération salariale très marquée ont permit aux entreprises de freiner très fortement l’évolution de leur masse salariale (variation proche de 0 % pour l'industrie et la construction).

Concernant du coût du travail total, comptabilisant salaires et charges, le secteur de la construction a connu une évolution plus favorable que les autres grâce à des allégements de charges sur les bas salaires (plus présents dans ce secteur) et à des mesures sectorielles.

Pour les secteurs de l’industrie et des services, l’impact des charges a été significatif car il fait passer la hausse moyenne du coût de la main d’œuvre de 3 %, hors charges, à 3,5 % sur un an depuis 2000. En revanche, pour la construction, la hausse du coût avec charges n’est que de 2,5 %, niveau inférieur à celui du coût des salaires bruts seuls.

L'Équipe Gecodia.fr

Lundi 6 Février 2012