Europe / Industrie : Le poids des charges dans le coût du travail


Les charges patronale représentent près de la moitié du coût du travail en Belgique. La France et l'Allemagne sont les deux grands pays de l'UE où le poids de charges pesant sur la rémunération des salariés est le plus élevé. A l'opposé, la Suisse, le Royaume-Uni ou l'Irlande prélèvent peu de charges patronales.



Europe / Industrie : Le poids des charges dans le coût du travail
En Europe, le poids des charges et de la fiscalité dans le coût du travail varie nettement entre les pays.

Ainsi, en utilisant les données d’Eurostat (harmonisée, 2010), La Belgique présente le poids de charges le plus élevé. Pour l’industrie belge, 49,5 % du coût de la main d’œuvre est lié aux charges et à la fiscalité sur le travail payée par l’entreprise.

On trouve ensuite dans le trio de tête la France (45,5 %) et l’Allemagne (44,9 %). L’Italie est aussi très proche du podium, avec un poids de charges dans le coût du travail de 43,6 %. En revanche, pour les autres grands pays, l’Espagne (36,4 %) et surtout le Royaume-Uni (29,6 %) sont loin des niveaux de prélèvements imposés aux entreprises dans les trois grands de la zone euro.

A l’oppose, la Suisse (17,8 %), Malte (18,1 %) et l’Irlande (23,4 %) sont les pays européens où les charges ont l’importance la plus faible dans le coût de la main d’œuvre.

La moyenne de la zone euro est de 41,8 % pour le poids de charges patronales sur la rémunération. Celle de l’UE est de 39,3 %. En sortant d’Europe, les prélèvements sont aussi faibles aux Etats-Unis (27,5 %).

Pour les entreprises, le coût mensuel du travail par salarié dans l’industrie européenne varie lui aussi nettement entre les pays mais on note une concentration assez forte en Europe de l’Est entre 4 000 et 4 500 euros par mois par salariés en incluant rémunération brute et charges patronales.

L'Équipe Gecodia.fr

Lundi 30 Janvier 2012